Partenariats universitaires

Imprimer

 

Le MAB France collabore avec plusieurs formations universitaires, mastère ou école d’ingénieur. Les concepts, applications, et méthodes de travail du MAB et des Réserves de biosphère y font l’objet d’interventions dans les cursus sous forme de cours ou de travaux dirigés. Les Réserves de biosphère peuvent aussi accueillir les étudiants en stage individuel ou collectif.

Le MAB est présent dans les formations suivantes :

  • Master « Développement et Aménagement Intégré des Territoires », chaire Unesco
  • Master « Ecologie Biodiversité Evolution », Université Paris VI
  • Master « Gestion de la biodiversité », Univ. P. Sabatier,Toulouse
  • Master  « Agroecology », ISARA de Lyon
  • Master « Environnement et aménagement », Univ. Bretagne Occidentale, Brest
  • Master « Ingénierie Ecologique et Gestion de la Biodiversité » (IEGB), Université Montpellier II
  • Master Espaces et Milieux, Université de Paris VII
  • Institut Supérieur d’Ingénierie et de Gestion de l’Environnement (ISIGE), Mines ParisTech
  • DAA « Agrosystèmes et développement territorial », ENSA Toulouse
  • Parcours « Agriculture et environnement », ESITPA, Rouen
  • Diplôme supérieur d'arts appliqués, ENSAAMA, Paris

Diagnostic territorial

Quel agrandissement pour la RB  du Fango ? PNRCLe mastère « Espaces et Milieux » effectue un stage collectif annuel dans une réserve de biosphère. Le sujet est choisi avec elle. Les étudiants passent une semaine en groupe sur leur terrain d’études, y rencontrent des acteurs locaux. Le travail fait l’objet d’un rapport et d’une restitution aux acteurs. Les étudiants ont déjà travaillé sur des diagnostics à l’occasion des examens périodiques des Réserves de Biosphère du Mont Ventoux, de Mer d’Iroise et du Fango. Une promotion s’est intéressée à la forêt des Vosges du Nord face au défi du changement climatique. Une autre au projet de création de la Réserve de biosphère du Marais Audomarois.

S'adapter à un mode de vie durable

Le comité MaB France a engagé une collaboration avec l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art (ENSAAMA) de Paris sur la thématique : « S’adapter à un mode de vie durable : expérimentation et confirmation de bonnes pratiques de développement durable sur le territoire des Réserves de biosphère ».
 

Un accord cadre a été signé début 2013 afin d’encourager et développer l’intervention des étudiants et des enseignants de l’ENSAAMA dans les Réserves de biosphère par la mise en œuvre de projets d’étude et de recherche. Ces projets concernent l’adaptation des métiers, l’éco-habitat, l’urbanisme, la conservation du patrimoine naturel et culturel, la préservation de la biodiversité et des paysages, l’éducation et la sensibilisation du public.

Un  premier projet a été réalisé au sein de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et Gâtinais cette année. Des élèves du cycle DSAA Créateur-Concepteur ont travaillé sur un projet de design et de création industrielle pour la redéfinition de l’outillage spécifique à la culture du cresson. Un groupe  d'étudiants en communication se penche sur la signalétique de la Réserve de biosphère.

Lire le rapport

Le deuxième projet a porté sur la conception de mobilier d'accueil en forêt dans la Réserve de biosphère des Vosges du Nord. Une originalité de ce projet est qu'il s'appuie sur la collaboration de cette RB avec celles de Kampinovsky (Pologne) et de Berezinsky (Belarus).

Lire le rapport

Approches participatives et gestion de la biodiversité

Démarche participative - Crédit SMGGT, T. ClémencetUn module portant sur la médiation territoriale et la gestion concertée de la biodiversité, permet de présenter les différents dispositifs participatifs, leurs histoire et institutionnalisation, leurs avantages et inconvénients. Des mises en situation des étudiants les aident à mieux apprécier les processus de concertation et de négociation. Les différentes postures de l’animateur sont discutées et exercent les étudiants à porter un regard critique sur les méthodes et outils d’animation territoriale. Des témoignages de professionnels et des exemples issus des réserves de biosphère françaises et de différentes aires protégées viennent illustrer la variété des approches.

Modélisation d'accompagnement

Modélisation par des étudiants. M Etienne.Des ateliers de 2 à 4 jours sont proposés pour sensibiliser et initier les étudiants aux démarches participatives mises en œuvre dans le cadre de l'accompagnement des Réserves de biosphère par le MAB France. Après une description de la méthode et de ses fondements théoriques, les étudiants sont mis en situation de l'appliquer sur un exemple pédagogique basé sur un cas d'étude concret. Le conflit entre enrésinement, élevage et conservation de la nature sur le Causse Méjan (Réserve de biosphère des Cévennes) est au centre des ateliers de Toulouse et de Rouen. La concertation préalable à la révision de la Réserve de biosphère du Luberon et son extension à la Montagne de Lure illustre l'atelier de l'ISARA. La démarche mise en œuvre sur l'île d'Ouessant (Réserve de biosphère d'Iroise) est intégralement reprise dans l'atelier de Brest.